...
Pour les métaux, le verre, ... toutes les matières brillantes, en peinture ... pas besoin de sortir son chiffon pour faire briller ; pas question d'utiliser non plus les vrais matières.
L'or a été longtemps utilisé dans des œuvres mais à des fins symboliques ( relire ici)

Comment simplement imiter et donner l'impression que çà brille ?!

Les matières brillantes que sont l'or, l'argent, le cuivre (bien astiqués 😉 ) ... agissent comme autant de surfaces "miroir" renvoyant les images qui se trouvent autour d'elles.
Cet effet miroir crée à la surface des objets tout un tas de formes et de détails : les reflets qu'il  faut dessiner de façon précise et nette, permettant ensuite avec la couleur de jouer les valeurs des plus claires aux plus foncées mais toujours bien délimitées.
Les reflets de la lumière sont les plus clairs : blancs ou légèrement "ocrés" ( selon la matière ); on les marque grâce à la technique du rehaut.

Les rehauts ... du mot " rehausser" sont les moyens de " mettre en évidence" ; c'est ce que je compare à la ponctuation pour un texte : " un point, une virgule", des petites précisions posées au pinceau, le plus souvent de l'ordre du blanc pur : c'est le petit point blanc de l’œil qui donne le regard, le brillant d'un verre, d'un métal, ou d'une perle, le satiné d'une étoffe, une lumière qui accroche sur un paysage ...
A l'huile, à l'acrylique, il se réalise avec un petit empâtement blanc ou très clair,
A l'aquarelle, il faut réserver au début du travail ou gratter à sec.

detailClara Peeters - (1594 - 1657)
"Vanité" (détail) 1610

clara-peeters-detailClara Peeters - (1594 - 1657)
"Nature morte aux noix, friandises et fleurs"
(détail) 1611

 

don-eddyDon Eddy - 1979 -
"Glassware" - Huile sur toile

silverwareDon Eddy - 1979 -
"Silverware" - Huile sur toile

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation