...
 sont des pièces, parfois des meubles,
où sont entreposées et exposées
des « choses rares, nouvelles, singulières »

Le Cabinet de curiosités 
par Domenico Remps (1690) - Florence.



Minéraux, étranges animaux empaillés,  plantes séchées, objets ethnographiques ... œuvres d'art ...
Les
cabinets de curiosités sont de véritables petits musées scientifiques et artistiques qui avaient pour but de faire découvrir le monde, et notamment le monde lointain.

Ils apparaissent surtout à la Renaissance, dans la seconde moitié du XVIe siècle, à époque où l'on aborde une autre phase des sciences naturelles.
Jusqu'à la fin du Moyen âge, on considère que le monde existe selon un ordre naturel, déjà réglé.
A la Renaissance, les scientifiques tentent de comprendre, de classifier, de faire entrer toutes ces données éparses, un peu fantaisistes parfois, dans un cadre plus rationnel, qui associe la technique à la science.


Frontispice de Musei Wormiani Historia (1655)
montrant l'intérieur du cabinet de curiosités de Worm.

Avec le développement des compagnies maritimes et des expéditions, les collectionneurs se découvrent un goût pour l’inédit, l’étrange, l’extraordinaire et commencent à accumuler dans un joyeux " bric à brac" des objets d’histoire naturelle, des momies égyptiennes, ... du sang de dragon séché, des squelettes d’animaux mythiques … entreposés à côté d'œuvres d’Art.

Les cabinets de curiosité prennent souvent le nom de Chambres des Merveilles.

Ces collections vont jouer un rôle fondamental dans l'essor de la science moderne même s'il y reste quelques traces de croyances populaires de l'époque ; elles marquèrent une étape vers une compréhension plus scientifique du monde.

A l'origine, le « cabinet » était un meuble à tiroirs dans lequel étaient placés des papiers importants et des objets précieux : médailles, gemmes, bijoux...

Avec le développement des collections, par extension, le mot désignera d'abord une pièce, de petites dimensions, où l'on conservait les objets collectionnés, puis au XVIIe et au XVIIIe siècle, le terme nommera à la fois la collection ( publique ou privée, … de tableaux, de dessins, d'estampes, de médailles, de pierres précieuses, de documents d'histoire naturelle … ) et la pièce où la collection est entreposée ou exposée.

Le terme est toujours employé dans le domaine de la muséologie et désigne une salle aux dimensions restreintes, dans laquelle sont exposés quelques éléments d'une collection, comme par exemple les « petits cabinets » du Louvre.

Le XVIème voit s'affirmer la manie de la collection, au sens moderne du terme.
On commence à apprécier l'objet de collection  pour sa valeur esthétique et donc à le placer dans des lieux favorisant sa mise en valeur.
Ces cabinets, en Europe (studiolo en italien, Wunderkammer en allemand),  ouvrent souvent leurs collections à la visite ; elles formeront par la suite le noyau des musées, muséums et jardins botaniques qui les remplacèrent peu à peu.

«  La Galerie de Cornelis van der Geest » - 1628 –
Huile sur panneau de bois - 99 x 129,5 cm

C'est ainsi que naquirent les premières galeries.
Le principe du cabinet de curiosités disparait durant le XIXème ; il est remplacé par des institutions officielles et les collections privées.

Et vous, avez-vous la collectionnite aiguë ?

2 Thoughts on “Les “cabinets de curiosités” …

  1. Merci pour ce bel article très intéressant. Ces chambres des merveilles sont passionnantes !
    Du sang de dragon, sérieux ? 😉
    De mon côté, petite, il y a eu, classiquement, la période timbre, pierres précieuses, cartes téléphoniques, pin’s, veilles monnaies et, plus insolite : cartes postales de singes, et collection d’insectes (pour la création de mon fauniscope ambulant 😉
    Bonne semaine à tous,
    bises

    • L'ocre Bleu on 15 mars 2022 at 7 h 10 min dit:

      Mais oui du sang de dragon ! 🙂 Tu n’en as jamais vu ? 😀
      Je vois que tu avais bien la ” collectionnite aiguë” … A continuer peut-être !

Répondre à Florence KANBAN Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation