...
Donner des couleurs à la nuit, c'est travailler avec des teintes sombres.
Mais sombres ne veut pas dire tristes !
Avec la pluie, nous avons joué les gris colorés pour les iriser ;
Avec la neige, les noirs et blancs ont joué les contrastes ;
Avec la nuit il faut réveiller les sombres avec des toniques avivées.

Donner des couleurs à la nuit, c'est tout d'abord travailler avec du " bleu nuit".
Pour cela, il est utile de bien connaitre les pigments bleus que nous avons à disposition.
A relire ( ici) l'article sur les pigments bleus et bien observer sa boite de couleurs !
Savoir lire les étiquettes ( là)

" Les bleus de la nuit" sont des bleus assombris, vous allez donc pouvoir :
- utiliser des bleus déjà sombres comme les bleus de Prusse, les Bleus Indigo ou Indanthrène,
- ou assombrir les bleus phtalocyanine (le primaire) ou outremer, avec leurs complémentaires ou une pointe de noir. ( Le bleu supporte bien le mélange du noir)

Oubliez par contre les bleus céruléum ou de cobalt qui griseraient trop votre nuit.

Car utiliser des teintes sombres ne veut pas dire utiliser des teintes tristes !
Pour une belle nuit lumineuse, préférez des couleurs intenses  et si vous en avez le choix, préférez des couleurs mono pigmentaires et ( ou) ne faites pas trop de mélanges qui désatureraient la nuance.

Préférez jouer plutôt l'addition optique : petit rappel des mélanges en peinture ( ici) :
- en aquarelle , en passant plusieurs couches l'une sur l'autre (après un temps de séchage),
- en huile et acrylique, en posant tout d'abord une belle couche de ... noir, et après séchage en la recouvrant d'un bleu.

" La nuit étoilée" Vincent Van Gogh

Puis n'oubliez pas :
Avec la nuit réveillez vos sombres avec des toniques avivées.

La nuit n'est pas vraiment noire.
Allez chercher vos teintes sombres des bleus verdâtres aux rouges violacés en passant par toute la gamme des bleus (tous très assombris)
Faîtes les "chanter" ensuite avec une tonique vive, claire, lumineuse que vous choisissez en complémentaire.... de beaux jaunes, aux oranges en passant par les jaunes orangés.
 
Et le tour est joué... La nuit ne fait plus peur !

"Souvent il me semble que la nuit est bien plus vivante et richement colorée que le jour".
Vincent Van Gogh (Arles, le 8 septembre 1888)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation