... regroupe l'ensemble des productions artistiques matérielles et immatérielles des peuples autochtones du Pacifique.

En Océanie, contrairement à l'Occident, il n'y pas de conception esthétique stricte.

La pensée du Beau est toujours reliée au domaine du sacré.
L'émotion suscitée par le divin est semblable dans son expression
à notre propre ressenti émotionnel occidental devant le Beau.

Un objet "esthétique", " artistique", même l'objet le plus simple, le plus humble,  n'est pas destiné à décorer mais à le relier à l'ensemble du monde.
Il est lieu d'expression et de rencontres entre le Visible et l'Invisible.

La couleur possède un pouvoir magique : elle permet de faire parler ancêtres et dieux.
Traditionnellement, la palette des couleurs est assez restreinte, composée simplement de colorants naturels : le rouge, le blanc, le noir,  l'ocre.
Le bleu, le vert et le jaune sont arrivés en Océanie uniquement suite aux contacts avec les occidentaux.
Le rouge est la couleur divine dans l'ensemble du monde pacifique : porter du rouge est signe de grand prestige.
Le blanc est celle des morts.

Dans les formes représentées puisées pourtant dans la nature, la volonté réaliste est moins importante que la stylisation, laquelle peut aller jusqu'à une abstraction surprenante voire déroutante, tant par son expression que par l'ancienneté des œuvres (en comparaison avec notre propre histoire de l'art occidental dans laquelle l'abstraction est d'expression récente).

Tous les arts (au sens classique et occidental du terme) sont représentés en Océanie :
- Les « arts de la scène » avec la danse, expression artistique immatérielle dont l'importance a provoqué la production de nombreux objets ; la musique, le chant.
- La sculpture, ... le masque.
- Le tatouage. Relire ici
- L' architecture, avec diverses constructions mégalithiques.
- Le dessin sur sable, art inconnu en Occident (voir la vidéo ci-dessous)
- Le textile est représenté par le tapa.
Le tapa est un tissu d'écorce, une étoffe végétale obtenue par la technique de l'écorce battue,  fabriquée dans les îles du Pacifique.
En
Mélanésie, le tapa est fabriqué par les hommes, tandis qu'en Polynésie, c'est l'affaire des femmes.
Traditionnellement, les étoffes étaient surtout utilisées à l'état naturel, certaines étaient teintes en jaune ou en rouge à l'aide de teintures à base de plantes.

Wedding_Tapa_(Gatu_Vakaviti)

Aujourd'hui, les tapas sont utilisés en Polynésie comme support pour l'artisanat d'art, avec des motifs géométriques et des représentations de tikis.
En savoir + : ici

Dessin sur sable :

4 Thoughts on “L’Art polynésien … L’Art océanien …

  1. Anne-Marie on 17 juin 2018 at 8 h 44 min dit:

    Bonjour Christine,
    Magnifique reportage sur ces dessins dans le sable qui surprennent par leur régularité. On a l’impression qu’ils suivent un chemin invisible, c’est peut être ça.
    Bonne journée, bonne fête à tous les Papas et à bientôt.
    Anne-Marie

  2. Splendide!
    Sophie

  3. Merci Christine, et magnifique vidéo <3

  4. dominique rouy on 17 juin 2018 at 19 h 18 min dit:

    Bonne inspiration pour des cours de Géométrie …
    Découvrir ces cultures différentes nous conduit à une certaine modestie .
    Merci à Christine pour toutes ces infos !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation