...

L'Aquarelle est une technique qui permet de concrétiser ses idées personnelles avec beaucoup de spontanéité. La couleur allongée à l'eau s'applique transparente sur le papier, c'est à dire que celui-ci réapparaît toujours à travers la couleur et donne " la lumière".

 

Cette transparence est une qualité précieuse mais peut être aussi source de difficultés techniques.

La véritable technique de l'aquarelle telle que les Chinois et les artistes anglais la pratiquent, reste la plus difficile, car il est exclu de couvrir les couleurs l'une par l'autre ainsi que de les effacer complètement.


L'aquarelle demande donc un croquis juste et l'emplacement de tous les détails doit être préservé.

Comme nous l'avons déjà vu, il faut peu de matériel, il est donc peu encombrant. La peinture peut être interrompue à tout moment et reprise de même.

C'est donc une bonne introduction à la peinture à l'huile; beaucoup de peintres s'en servent pour des avants projets ou des études, mais elle est aussi un art à part entière.

 

Pour l'Aquarelle on utilise indifféremment les mots de "dessin" ou "peinture".

Le "dessin" s'effectue avec un pinceau et de la couleur en traçant les contours du sujet alors que la "peinture" emploie de vastes zones de couleurs.

Les artistes utilisent en grande partie les deux méthodes mélangeant la ligne et la valeur.

En débutant il est utile d'ébaucher légèrement le dessin avec un  crayon de dureté moyenne ( mais attention à son usage excessif!)

Le plaisir est que la couleur définisse elle-même la forme des objets.

C'est cette sorte "d'improvisation" qui fait que l'aquarelle passe pour une technique difficile.


En fait, il vaut mieux faire abstraction du préjugé qui consiste à penser qu'il n'y aurait qu'une bonne manière de travailler et que tout écart trahirait la technique.

En effet les aquarelles parmi les plus réputées sont celles de Turner qui utilisait une immense variété de procédés : par exemple il travaillait avec de la peinture opaque qu'il laissait librement couler sur toute la surface du travail puis il étendait la couleur avec ses doigts ou par endroit reprenait avec son ongle …

 

L'esquisse se trace avec un crayon, un fusain, mais aussi une plume, un marqueur à feutre, ou directement au pinceau dans un ton neutre plus léger que celui de la composition.

Il est également possible de la réaliser avec des crayons de couleur, le "rouge brique" étant recommandé.

Le papier aquarelle est assez grenu et absorbe donc un peu le fusain, ce qui peut salir la feuille, mais certains l'utilisent en le dissolvant dans la couleur humide ce qui donne des effets spéciaux dans le grain du papier.


Il faut éviter de gommer car alors la couleur réagirait de façon différente à cet endroit du papier. Ou alors le faire en utilisant une gomme douce comme la "gomme mie de pain" que l'on utilise non en frottant mais en appuyant légèrement sur le trait à enlever : les pigments sont alors récupérés par cette gomme légèrement « collante ».

 

Si le dessin est compliqué, réalisez- le  avant sur un autre papier et décalquez-le.

De toute façon le travail préparatoire est très utile et doit être tracé à grands traits.

Exercez- vous en traçant avec un crayon puis avec un pinceau.

 

 

2 Thoughts on “L’aquarelle …la technique …

  1. des bases claires et essentielles…. un grand merci
    bonnes réalisations à l’atelier
    je suis avec vous… à distance…

  2. et c’est bien ça la magie d’internet …être près de chacun malgré les distances.
    Merci de ce soutien… peut-être un jour avec un contact “réel” et non plus virtuel…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation