… Pour pouvoir progresser dans la connaissance des couleurs et leur utilisation, il faut bien entendu posséder les bases de la théorie des couleurs. Elle commence par l’identification des 12 “couloirs” de couleurs tels que les a définis Chevreul en 1830. Je ne peux  que vous conseiller de relire et surtout de réaliser le plus Lire la suite →

Je ne peux résister au plaisir de vous mettre en ligne ce superbe arc-en-ciel  que j’avais pris en photo l’an dernier. Outre le symbole de de renouveau qu’il représente, il illustre aussi notre propos actuel, moins poétique certes,plus technique mais qui vous montre que la lumière du soleil s’irise à travers le gris des nuages Lire la suite →

… La définition donnée par Virginie en commentaire me semble très juste. En effet la lumière qui éclaire les objets a  différentes origines et différentes couleurs. Je ne parle pas ici d’éventuels éclairages rouges, bleus ou autres … bien qu’évidemment vous deviez en tenir compte si vous les utilisez. Mais une bougie n’a pas la Lire la suite →

… Nous avons beaucoup observé les ombres, leurs formes et leurs couleurs. Mais qui dit ombre , dit lumière, Comment traduire la lumière sur un travail peint ? La lumière est claire….Je mets donc du blanc ou je laisse des blancs sous forme de rehauts; cela concerne simplement de petites surfaces, de petits éclats… Mais Lire la suite →

… Vous avez compris : nous sommes en plein dans le “trompe l’œil” et qui dit trompe l’œil pictural dit travail important du dessin “objectif” tout en détails précis, de la perspective, bien évidemment, du rendu des matières et de la couleur locale ( c’est à dire de l’objet lui-même). Mais ce qui donnera toute Lire la suite →

Levez les yeux… le ciel est bleu aujourd’hui… prenez un bout de feuille et essayez de reproduire l’exacte teinte de ce bleu… Un truc: placez la couleur que vous avez obtenu contre le bleu du ciel et vous verrez tout de suite si vous êtes dans la bonne tonalité… trop chaud, trop froid, trop clair… Lire la suite →

… Si le Bleu est associé au début du XX° à celui de Picasso, trois artistes ont accolés leur patronyme à cette couleur. –         Le Bleu Klein : Monochromes, éponges, anthropométries, dès 1957 , Yves Klein signe ses tableaux par l’emploi d’un bleu lumineux, intense, qu’il voulait « morceaux de ciel ». Chacun s’interroge sur la mystérieuse alchimie Lire la suite →

… Quelque soit la technique, la palette des bleus est impressionnante ; il suffit de regarder les nuanciers des produits proposés par les fabricants : Bleu ciel clair et foncé, Bleu royal, Bleu roi, Bleu de Sèvres, Bleu de Céruléum, Céruléum phtalo, Bleu turquoise, Bleu de Manganèse, Bleu Céleste clair et foncé, Bleu de montagne, Lire la suite →

… C’est la civilisation égyptienne qui la première donna au Bleu ses lettres de noblesse. Bleus com­me l’azurite ou pierre d’Arménie, l’indi­go et le fameux outremer fabriqué avec le lapis-lazuli d’Orient. Elément alors essentiel du décor, des objets et des sculptures, il est alors boudé tout au long de l’Antiquité classique qui lui préfère les Lire la suite →