...
Le développement de l'imagerie spatiale sera source d'inspiration pour toute une génération d'artistes, ceux de la figuration narrative ou du pop art que nous avons (re)découverts depuis quelques semaines, comme  :
aux États Unis : Andy Warhol, Robert Rauschenberg, Richard Hamilton,...
en France, Martial Raysse, qui réalise un portrait de Gordon Cooper ( en 1963), l'astronaute qui a effectué le record de mission la plus longue durant le programme Mercury...

Martial Raysse" Gordon Cooper" - Martial Raysse - 1963
Technique mixte sur toile avec lampe et gadget collés
102 x 83 x 7 cm
Collection particulière

Mais le plus étonnant est que ce sujet novateur et futuriste va chez certains engendrer une réflexion sur le devenir de la peinture et notamment sur le devenir de la peinture d'histoire, genre académique s'il en est.
Ainsi Bernard Rancillac crée avec humour des compositions colorées racontant l'histoire de la conquête spatiale.

Bernard Rancillac" La fiancée de l'espace" - Bernard Rancillac -
1965 - Acrylique sur toile - 130 x 97 cm
Collection particulière

Bernard Rancillac (2)" La conquête de la lune" - Bernard Rancillac -
1966 - Huile sur toile - 100 x 100 cm
Collection particulière

Alain Jacquet va se plaire à mélanger les époques,
et Glenn Brown va hausser au rang de peinture d'histoire de simples scènes de Science Fiction.

Glenn Brown" Blocklin's Tomb ( copied from floating cities 1981 Chris Foss) - Glenn Brown-
1998 - Huile sur toile -
221 x 330 cm - Collection particulière

Erró, de son côté, fasciné par la conquête spatiale à laquelle il a déjà consacré dès la fin des années 60 quelques collages et peintures, après une visite d'une base de la Nasa va reprendre sa série " Programme spatial" qu'il exposera en 1977 à la galerie Beaubourg.

Erro"Armstrong" de la série " Spatial" (1974- 1977) - Erró
Dessin, papier collé ( 28,6 x 27,9 cm)
MAC/VAL

Tandis que le Pop art glorifie la conquête spatiale au même titre que la société de consommation, Er adopte un autre positionnement plus singulier face à l’actualité qu'il transpose dans différentes époques.
Il mêle l'image médiatique aux "icônes" du XIX° s. créant un "Appollo made in Ingres", mariage d'odalisques et d'astronautes.

Erro 2"Programme spatial" - Erró - 1979
Huile sur toile - 96 x 102 cm
Mac - Marseille

Avec " Sur la terrasse (Fès)" ( 1976) il représente un fumeur de narguilé surplombant la ville de Fès et rêvant à un module spatial ou à d'autres planètes : rappelez-vous de cette image, elle est inspirée du " Rêve de l'eunuque " de Jean-Jules-Antoine Lecomte du Nouÿ : tableau que vous avez peut-être vu lors de l'exposition sur l'Orientalisme à Marseille en 2011 ( la Vieille Charité).
Ici, le rêve de l'eunuque se transforme en rêve surréaliste ... futuriste.

Erro 1" Sur la terrasse (Fès)" - Erró - 1976
Huile sur toile -89 X 98 cm-
Fondation Brownstone

Lecomte_du_Nouy" Le rêve de l'eunuque" -
Jean-Jules-Antoine Lecomte du Nouÿ

Huile sur bois - 1874 -
Cleveland

 

Pour rappel : relire :

La nouvelle figuration
Distanciation et peinture
Distanciation et peinture (suite)
Distanciation et peinture ( fin ?)
Alain Jacquet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation