... nous a quitté cette semaine.
Ces quelques mots pour vous inviter à avoir une pensée pour elle ; 
ses obsèques ont lieu cet après-midi à 15h.


Françoise, vous l'avez surement rencontrée ou croisée
durant ces dernières années, même si depuis quelques mois,
la maladie la tenait éloignée des cours.

Cela fait déjà quelques mois que son sourire, sa bonne humeur
et son humour manquent aux cours du mardi.

Françoise Tomassin
"Labyrinthe"
Novembre 2015

Françoise Tomassin
Janvier 2017

 

10 Thoughts on “Françoise …

  1. mireilleb on 8 avril 2020 at 8 h 51 min dit:

    Très triste.

  2. catherine flajollet on 8 avril 2020 at 9 h 24 min dit:

    Je l ai croisée en cours et je garde son sourire en mémoire. A 15 h, je penserai tout particlierlent à ele et à ses proches qui l appréciaient beaucoup.
    Restons forts, unis et courageux face à ces moments douloureux.
    Bises

  3. Humbert on 8 avril 2020 at 9 h 34 min dit:

    C etait une personne très agréable souriante
    Ma compagne des poses cigarettes et des petits moments plus personnels
    Je penserais à elle cet après-midi
    Une pensée pour toute sa famille

  4. marie elizabeth fluvia on 8 avril 2020 at 15 h 49 min dit:

    cette nouvelle m attriste beaucoup, une personne très discrète et toujours souriante , une pensée a sa famille

  5. Triste nouvelle on pense à elle et a toute sa famille

  6. bonjour Christine ,
    Je viens de prendre connaissance de la triste nouvelle . J’espère qu’elle n’a pas trop souffert .Je la connais bien de la sécu .Personne très discrète ; douce; souriante .
    Une pensée pour sa famille .
    Françoise .

  7. MURIN Annie on 9 avril 2020 at 15 h 41 min dit:

    Bonjour à toutes.
    Merci Christine pour cette belle photo et deux de ses tableaux que j’aime beaucoup.
    Je suis très bouleversée nous étions très proches….
    Ainsi va la vie.
    Je vous embrasse.
    Annie

  8. Je l’ai croisée, un peu connue et j’ai d’elle un très bon souvenir.
    Une pensée amicale à toutes et tous
    Jean

  9. Bonjour à vous tous” les amis de la peinture”
    J’ai été très touché par vos messages et marques de sympathie.
    Françoise se sentait bien avec vous ; mais à l’annonce de son cancer ,elle est devenue réservée ne voulant pas trop parler de sa maladie et le programme assez lourd des chimios et ses effets secondaires l’ont empêchée de vous rejoindre les mardis malgré mes incitations.
    je pense pouvoir enregistrer tous vos messages en souvenir.
    Je vous enverrai les messages lus à la cérémonie des funérailles et aussi quelques photos de moins d’un an.Recevez l’assurance de mes sentiments reconnaissants et affectueux.

  10. THEROND Mireille on 5 juillet 2020 at 21 h 21 min dit:

    Ma chère Françoise. Je viens d’apprendre aujourd’hui que tu nous as quittés. Cette nouvelle m’a terriblement affligée. Nous avons été amie à ton arrivée à Marseille. Nous étions dans le même bureau, partagions les mêmes tâches. Nous étions jeunes et tout l’avenir devant nous. Je me souviens des nombreux fous-rires pris ensemble, évidemment toujours dans des situations inadéquates, mais c’était tellement bon, l’inattendue de la cocasserie. C’était sublime. Nous étions deux déracinées, toi, tu avais quitté ton Jura et moi mon île lointaine. Nous avons fait un petit bout de chemin ensemble, professionnel puis amical et nous nous sommes perdues de vue. Je suis partie à AIX, PARIS et toi tu es restée à MARSEILLE. Lorsque je suis revenue, j’étais mariée et mère de famille. Quant à toi, tu étais devenue informaticienne. Comme tu as eu raison de faire cela. A l’époque, l’informatique me faisait peur, comme beaucoup de choses d’ailleurs. J’ai fait ma vie, tu as fait la tienne et nous ne nous sommes plus jamais revues. Aujourd’hui, des souvenirs me remontent et ta disparition me laisse un goût amer. Comme la vie peut être triste parfois. Tu es magnifique sur cette photo, l’âge adulte même bien avancé te va si bien. Je reconnais ce magnifique sourire à te décrocher la mâchoire. Combien de fois je l’ai vu, accompagné bien sur, je n’étais pas la dernière, oh non ! j’aimais tellement rire et m’amuser et je n’ai pas changé. Dans un mois, j’ai 70 ans, tu étais plus jeune et malheureusement tu n’auras pas l’occasion de les fêter. Figures-toi que cela ne me fait rien du tout. Il faut bien vieillir et laisser la place. Mais toi, tu l’as laissée trop vite, tu avais encore, j’en suis sure, beaucoup de choses à réaliser, à te réaliser notamment en peinture. J’ai pu voir que tu avais pris le même chemin que le mien, ce n’est pas pour me déplaire, au contraire. Est-ce que je t’ai donné cette impulsion ?. Laisse moi y croire et je veux le croire cela me fait tellement plaisir. Cela me fait du bien de t’écrire. Je ne sais pas si tu recevras ce petit mot mais de l’avoir fait m’apaise. Je te souhaite un bon repos. Je pense bien à toi. Ton amie MIREILLE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation