...
Pour mieux vous entraîner !

Aplat: " Un aplat"ou "à-plat" est une surface de couleur uniforme de nuance et d'intensité égale.
Il s'oppose au modelé (qui permet de donner l'impression de volume et donc de relief)
Il s'effectue facilement avec des peintures "crémeuses" : gouache, acrylique ou huile...
Pour l'aquarelle, jouez avec l'eau !

 

aplat

 Attention toutefois à "travailler le geste" !
-
Surtout pas de coups de pinceaux trop longs dans le sens vertical ou horizontal.
- Faites pour cela des coups de pinceaux courts, en décrivant des sortes de petits "X" ou de petits "8" que vous fondrez avant le séchage dans un mouvement d'estompe.
- Blaireautez !!!
( Définition : « blaireauter » (peinture) : s'attacher, à l'aide d'un blaireau, à faire disparaître toutes les traces de coup de pinceau.)

 

pinceau à blaireauter
Pinceaux à blaireauter

  - Pour des aplats parfaits, n'hésitez pas à en mettre plusieurs couches !

Quelques petits "trucs" en plus ?
-
Ce sera plus facile à réaliser en mélangeant aussi un tout petit peu de blanc à la couleur, surtout avec les pigments transparents avec lesquels on a du mal à faire uniforme, car …
- Tous les pigments ne sont pas " égaux" devant l'aplat … les opaques sont plus facile à unifier.
A vous de tester !

Dégradé : Ce terme désigne le passage de façon progressive d'une couleur vers le blanc ... mais il s'emploie aussi pour désigner le passage d'une couleur vers une autre.
Ce qui permet la réalisation du Modelé qui permet d'introduire le relief , le volume sur votre travail.

 drapé''

 Un drapé en dégradés bien sur !

Et pour cela comme pour l'aplat : Attention toutefois à "travailler le geste" !
-
Surtout pas de coups de pinceaux trop longs dans le sens vertical ou horizontal.
- Faites pour cela des coups de pinceaux courts, en décrivant des sortes de petits "X" ou de petits "8" que vous fondrez avant le séchage dans un mouvement d'estompe ...
- Et blaireautez encore et encore !!!
- Pour des dégradés parfaits, n'hésitez pas à en mettre plusieurs couches !!§
- Pour cela, il faut s'exercer, mais attention, n'"écrasez" pas la peinture.
- En effet, que ce soit en aquarelle, en acrylique, en huile, ... le "tour de main" est peu différent, mais dans tous les cas :
- posez d'abord vos couleurs sur le papier ou la toile
- en ne les posant pas trop sèches pour les couleurs à l'eau,  car vous ne pourrez alors pas en faire grand chose
- pour les autres, mettez assez de matière pour la même raison,
- ensuite ne venez pas écraser avec votre pinceau ce que vous avez posé pour le "tirer" ailleurs ... ayez le geste qui accompagne pour fondre les coups de pinceau le plus possible...
- Ayez  toujours deux pinceaux à la main, l'un pour la couleur, l'autre pour accompagner et estomper...

Quelques petits "trucs" en plus ?
- Diluez légèrement s'il le faut,votre peinture, pour obtenir une consistance crémeuse, onctueuse, homogène, avec le diluant adéquat.
- Ce sera plus facile à réaliser en mélangeant aussi un tout petit peu de blanc à la couleur, surtout avec les pigments transparents avec lesquels on a du mal à faire uniforme …
-
et il existe aussi du « blanc transparent » qui peut s'appeler aussi « blanc à nuancer » ou " blanc pour mélanges" selon les fabricants … un vrai bonheur à modelés ...

 

6 Thoughts on “Aplats et modelés … Quelques définitions et petits gestes techniques :

  1. Estomper parfaitement me donne un peu de mal, mais je trouve l’exercice enrichissant. Je suis entre deux, c’est à dire que soit je mets pas assez de matière, soit trop, il faut que je m’entraîne.Bonne journée.

  2. S’entraîner et s’entraîner encore ! … Bonne journée aussi …

  3. des gestes indispensables, je crois… je vais y travailler et cela me réconforte de lire que je ne suis pas la seule à le faire .

  4. Les geste quotidiens du peintre ! Bon entrainement ! …

  5. Pour effectuer de bons aplats en acrylique dans des formes précises, je passe 3, 4 voir 5 couches. Je commence par une couche plus ou moins épaisse et termine avec des couches plus diluées, ce qui rendra l’aplat plus lisse.
    Pour un aplat sur toute la surface de la toile ou de la feuille, toujours en acrylique, une bonne rasade de peinture un peu diluée avec des geste relativement souples et rapides. 2 couches fera l’affaire.

  6. Merci pour toutes ces informations, je travaille sur l’aplat de l’art pariétal de Chauvet je cherche à imaginer le matériel qu’ils ont utilisés pour perfectionner cet aplat qui a traversé 30 000 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation