...
Les objets représentés dans les " Vanités" symbolisent les activités humaines, l'étude, l'argent, les plaisirs, la richesse, la puissance, mises en regard d'éléments évoquant le temps qui passe trop vite, la fragilité, la destruction, et le triomphe de la mort (avec souvent un crâne humain).


Jan de Heem ( 1606 - 1684)

Le trompe l’œil :

Dès l'antiquité, les peintres ont cherché à représenter la réalité de la manière la plus fidèle possible, notamment sous forme de "décors" en trompe-l’œil.

Le trompe-l’œil, preuve du savoir faire technique du peintre, nous amène aussi à une réflexion morale sur la crédulité et ses conséquences.
                     Il ne faut pas se fier aux apparences à jamais mensongères.

Il ne faut pas se laisser abuser et manquer de discernement devant les pièges de ce monde puisque notre existence est transitoire ; il vaut mieux se consacrer aux vérités célestes.
Ces trompe-l’œil sont des allégories de la vie humaine, des méditations sur la mort et la fuite du temps qui passe ainsi que sur la corruption de la vie et la fragilité des sens.

" Se fier aux apparences " ne peut que relever de la futilité.

Willem Claeszoon Heda
" Nature morte avec gobelet doré" - 1637

Le registre des "Vanités", véritables trompe-l’œil, comporte donc des objets représentant symboliquement la fragilité, la brièveté de la vie, le temps qui passe, la mort, dénonçant la relativité de la connaissance et la vanité du genre humain soumis à la fuite du temps, à la mort.

Clara Peeters ( 1594 - 1657)
" Autoportrait aux Vanités"

Le Répertoire des vanités :

Il est possible de le diviser en trois groupes :


Le premier évoque "la vanité des biens terrestres" :
- Livres, instruments scientifiques, Art ... pour la vanité du savoir
- Argent, bijoux, coquillages, pièces de collection, armes, couronnes et sceptres ... pour la vanité des richesses et du pouvoir.
- Pipes, vin, instruments de musique et jeux ... pour la vanité des plaisirs.

Le second groupe évoque " le caractère transitoire de la vie humaine " :
- Crânes, squelettes, mesure du temps, montres et sabliers, bougies et lampes à huile éteintes, fleurs se fanant.

- Le troisième contient " les symboles de la résurrection et de la vie éternelle" :
-
Épis de blé, couronnes de lauriers ...



Quelques objets- symboles des vanités :

- Le sablier : symbole du temps qui s'écoule et de la fin qui approche, l'un des attributs de la mort,.

- Le miroir : souvent associé à la mort, est un symbole d'illusion, d'orgueil et de vanité. Il est aussi le symbole de " la Peinture";
- Le papillon : incarne le caractère fugitif de l'existence, mais aussi l'envol de l'âme à la mort du corps et la résurrection de celle-ci, dans une perspective chrétienne.
- Les instruments de musique : représentent la vanité des plaisirs terrestres.
La musique est parfois considérée comme un plaisir vain et profane suscitant des passions inutiles.
- Le livre lorsqu'il est ouvert représente la vanité du savoir ; lorsqu'il est fermé, il symbolise la sagesse spirituelle, qui mène au salut de l'âme.
- La montre : symbolise l'inexorable fuite du temps qui conduit les êtres mortels à leur fin.
- Le verre de vin : est un symbole de la vanité des plaisirs terrestres.
- L'écorce de citron : pelée en spirale évoque l'écoulement du temps et de la vie, au long de laquelle l'être se libère de son enveloppe matérielle pour atteindre les sens spirituels, représentés par la pulpe.
- La chandelle qui se consume : symbolise la brièveté de la vie humaine et des joies de ce monde.
- Les fleurs : symbolisent le caractère éphémère de la vie et de la beauté, en particulier lorsqu'elles sont représentées fanées ou avec des pétales tombés.
- La fumée : évoque la fragilité et la fugacité de la vie ainsi que la vanité des joies terrestres, qui se dissipent aussi vite que celle-ci
- La bulle de savon : exprime la fragilité de l'existence ; elle fait écho à la devise « Est homo bulla » (l'homme est une bulle) formulée par les auteurs latins Varron et Lucain.

Les Thèmes voisins et associés pour compléter :

L
e caractère transitoire de l'existence est signifié

- Par l'instabilité de la composition, nappes, assiettes et couteaux semblant prêts à glisser par terre.
- La destruction de la matière (fruits abîmés, fleurs fanées ... qui de plus sont rassemblés sur la toile mais ne se retrouvent pas à la même saison dans la nature)
- La vie terrestre contemplative (sciences, lettres et arts) / La représentation de Saint Jérôme ou de Philosophes ...
- La vie terrestre relative au plaisir des cinq sens, de la richesse et de la puissance (argent, armes)


Lubin Baugin ( 1610 - 1663)
" Nature morte à l'échiquier" ou " Les cinq sens"

Parmi tous ces objets symboliques, les « memento mori » ( "Souviens-toi que tu mourras" ) :  le crâne humain, symbole de la mort, est l’un des plus courants.
Il évoque le caractère transitoire de la vie humaine et l'abandon de l'enveloppe charnelle.

Harmen Steenwick ( 1612 - 1656)
" Vanitas" - 1640

-
Le thème de la Madeleine repentante, illustré par Georges de la Tour dans la "Madeleine à la veilleuse" ( vers 1640 - 1645) (sujet qu'il a traité de nombreuses fois), est parfois associé aux Vanités.


Le temps et la mort ne cessent de vouloir être captés par les artistes.

Si cette thématique des " Vanités" menée par les artistes
depuis le XVe jusqu'au XXIe siècle
sur la finitude de l’existence humaine
invite à s’interroger sur le sens de l’existence,
sur le temps qui passe et sur la vanité des prétentions humaines, 
elle témoigne en même temps de la célébration par les artistes
de la beauté de la vie.

« Vanitas vanitatis et omnia vanitas »"

Et pour les " Vanités  - L'Histoire" : c'est ici

7 Thoughts on ““Vanités” – Objets et symboles

  1. J’ai adoré ton article sur les Vanités, simple, précis et aussi très documenté et illustré.
    Merci Christine et bon dimanche !

  2. Merci pour cette synthèse. je suis étudiante en HA et j’ai longtemps cherché une synthèse de ce type. je vais la compléter.
    Merci encore

    • L'ocre Bleu on 17 janvier 2022 at 7 h 14 min dit:

      Merci aussi !
      Un dernier article est à venir … il aidera aussi peut-être à compléter les premiers. Et étudier l’HA … un vrai bonheur ! 😉

  3. GALLIN Geneviève on 16 janvier 2022 at 15 h 08 min dit:

    Merci pour cet article très complet, qui m’a fait découvrir beaucoup de choses que j’ignorais, et même si ce style de peinture ne m’attire pas particulièrement, j’ai pris beaucoup de plaisir à le lire.
    A bientôt .

  4. Florence KANBAN on 18 janvier 2022 at 9 h 40 min dit:

    Très intéressant ! Merci merci !
    Et le coquillage, qu’on voit aussi parfois (comme dans l’exemple), peut il se rapprocher du symbole du crâne ? Ou est-ce que la nacre a une autre signification ?
    J’aime beaucoup mettre des coquillage dans les illustrations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation