...
* " Qu'est-ce que je mets dans le fond ? "
C'est la question que j’ai la plus entendue peut-être au fur et à mesure des années.

Fond ou Arrière- plan ?

Vous le savez j’insiste toujours sur la terminologie.

En effet, quand vous parlez du fond, je comprends très bien que vous parlez de ce qui se trouve derrière le sujet… dans la réalité !

Mais pas sur notre réalisation
Car si sur notre support plat, la feuille ou la toile, cela correspond à ce qui se trouve à l’arrière-plan du sujet ; pour nous, c’est une surface qui se trouve sur le même plan que le sujet du tableau.

C’est ce que l’on appelle le ou les espaces «  négatifs » et ils ont autant d’importance que le sujet lui-même puisque peints avec autant d’attention et autant de coups de pinceaux !!!

Le « fond » d’un tableau : désigne plutôt les diverses couches de préparation du support qui sont nécessaires à poser sur le support à peindre. Encollage – enduction – imprimeure ….
Elles font partie du côté matériel de « l’objet- tableau » mais pas de la couche picturale.

 « L’arrière-plan » dans un tableau
est donc la partie à l’arrière et autour du sujet.

Louise Moillon -
" Prunes dans une assiette blanche sur une table"

Le problème d’arrière-plan ne semble apparaître que lorsque nous faisons un portrait ou une simple nature morte.
Pour la peinture de paysage, le problème ne se pose pas !
Même si un peintre paysagiste peint un seul arbre sur un ciel relativement simple.
Le ciel « derrière » et le sol en dessous sont automatiquement considérés comme faisant partie du tableau.
Et pourtant, dès que l’arbre "se transforme" en vase de fleurs, en
pommes posées sur une table ou en portrait, on commence à se demander quoi faire avec l’arrière-plan.

Quel que soit le sujet, pensez donc votre composition comme un ensemble et prévoyez ce que vous allez poser autour de votre sujet dès le départ de votre travail.

Le Caravage -
" Corbeille de fruits"

Puisque nous nous préoccupons en ce moment
de " Nature morte" : " C
omment et où placer la placer ?"
dans la réalité et sur votre support  doit être votre première question.

Pensez la composition de façon simple,
n'encombrez pas votre travail de
trop d'informations, trop de détails ....
L'ensemble doit toujours se mettre au service du sujet principal.

Cézanne
" Assiette de pêches"

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation